Tout savoir sur la piqûre d’abeille : notre dossier

Se faire piquer par une abeille

Se faire piquer par une abeille relève d’une expérience assez commune dans la vie d’une personne, et pourtant, nous sommes bien loin de tout connaître sur le sujet ! De la manière dont se fait la prévention des risques allergiques, au traitement une fois piqué, nous allons également parler des bienfaits que peut apporter le venin à notre organisme. Suivez le guide !

Pourquoi les abeilles piquent-elles ?

Comme la plupart des espèces animales, l’abeille n’attaque pas sans raison. Si elle pique un humain, c’est qu’elle aura perçu un danger et qu’elle souhaite s’en prévenir en piquant avec son dard.


Le saviez-vous ?

Quand l’abeille vous pique, elle meurt car son dard reste accroché à la peau des humains, plus épaisse de celle des animaux. Après la piqûre, elle meurt donc dans les heures qui suivent.


Toutes les abeilles ne piquent pas : le cas de la reine et des faux-bourdons

piqure abeille gonflement

Un dard différent selon le rôle de l’abeille dans la ruche

La butineuse : l’abeille qui va piquer le plus est la butineuse car c’est elle qui se déplace le plus en dehors de la ruche et qui doit défendre son butin. En revanche, d’autres rôles attribués au sein de la colonie à certaines abeilles limitent le risque de piqûres comme pour la reine ou le faux bourdon.

La reine des abeilles : la reine a un dard plus grand et plus lisse qui ne s’accroche pas au corps de la victime. Elle peut donc piquer plusieurs fois dans sa vie.

ll n’en reste pas moins qu’elle demeure inoffensive pour l’homme car elle reste durant toute sa vie dans la ruche, à l’exception de son unique vol nuptial lors de la reproduction. Son dard sert en réalité à tuer les autres reines lorsque la précédente meure.

Le faux-bourdon : le faux bourdon est le mâle de la ruche. Son principal rôle est lié à la reproduction, et il féconde la reine de sa ruche ou des ruchers alentour. Son anatomie est donc dédié à cet effet et il n’a pas de dard, ce qui le rend plus vulnérable.

15 personnes / an

C’est le nombre de personnes qui meurt chaque année suite à des piqûres d’hyménoptères (abeille, guêpe, frelon

L’abeille sauvage pique moins

Par ailleurs, certaines espèces d’abeilles comme les abeilles sauvages piquent très peu. En effet, elles n’ont pas de miel à défendre, et sont donc dépourvues pour la plupart d’un dard. Comme elle est souvent solitaire, l’abeille sauvage est également plus farouche et ne pique qu’en cas de grave danger.

Que faire quand on se fait piquer par une abeille ?

abeille piqure

La première chose à faire est de réagir vite afin de ne pas laisser le venin se diffuser dans le sang.

Contrairement aux idées reçues, il faut éviter d’enlever le dard d’une abeille avec une pince à épiler ou pincé entre ses ongles, car cela appuierait sur le dard (et plus précisément sur la poche à venin) et libérerait encore davantage de venin.

Le bon geste consiste à utiliser un outil avec un bord fin comme une carte bancaire ou un couteau pour racler la peau afin de décrocher le dard.

En cas de piqûre, il est conseillé d’appliquer une compresse d’eau froide pour soulager la douleur et éventuellement une solution désinfectante.

S’il s’agit d’une piqûre aux jambes ou aux bras, il est également possible de surélever le membre pour limiter l’afflux sanguin et donc la diffusion du venin dans le sang.

LIRE AUSSI >> Que faire quand on se fait piquer par une abeille ?

Bon à savoir ! Ces astuces sont également utilisables pour des piqûres d’autres hyménoptères comme la guêpe. En raison de leur dangerosité, la piqûre de frelon doit être tout particulièrement surveillée, surtout s’il y en a plusieurs.

Anticiper les réactions allergiques suite à une piqûre

Les réactions habituelles suite à une piqûre

De manière classique, une piqûre d’abeille va provoquer des rougeurs à l’endroit de la piqûre et des démangeaisons. Vous aurez particulièrement envie de vous gratter les premières heures voire les premiers jours, ce qui s’estompera au fil du temps.

remede piqure abeille

Les réactions allergiques

Les réactions allergiques peuvent avoir plusieurs symptômes en fonction de la sensibilité au venin d’abeille de la personne : malaise, gonflement d’autres parties du corps, respiration difficile, etc. Dans ce cas-ci, il ne faut pas prendre les symptômes à la légère et se rendre directement dans l’hôpital le plus proche.

Le saviez-vous ? Seuls 1 à 5% de la population serait allergique aux piqûres d’abeille. Une personne peut le devenir au cours de sa vie.

La réaction la plus forte sera un choc anaphylactique. Une piqûre d’adrénaline pourra calmer la crise, et il faudra anticiper les prochaines sorties en pleine nature avec un équipement adéquate si l’épisode se reproduit.

LIRE AUSSI >> Mieux reconnaître les réactions allergiques aux piqûres d’abeille

Le venin, forcément mauvais ? Zoom sur les bienfaits des piqûres

Le venin d’abeille, bien que douloureux, n’a pas que des effets négatifs sur notre organisme ! Il constitue même depuis des centaines d’année un remède contre certains maux, tels que l’arthrose, les douleurs inflammatoires, ou encore les douleurs musculosquelettiques.

piqure d'abeille
Soulager une piqure abeille

Il existe aussi des bienfaits d’ordre cosmétique : le venin agirait en effet sur le vieillissement de la peau, et de plus en plus de lotions ou crèmes de beauté sur le marché se vantent à base du venin.

Enfin, il existe même une pratique dédiée à l’inoculation du venin à but thérapeutique : l’apipuncture.

LIRE AUSSI >> Découvrir tous les bienfaits du venin d’abeille

L’apipuncture, la guérison par la piqûre d’abeille

L’apipuncture fait partie d’une pratique plus générale appelée apithérapie, qui consiste à utiliser les produits apicoles et ses bienfaits pour différentes fonctions (propolis, miel, gelée royale, etc.).

L’apipuncture s’appuie sur le venin d’abeille pour guérir certaines maladies lourdes ou rares, tel que la Sclérose en Plaques (SEP) ou la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA), en s’appuyant sur les effets de ce poison naturel sur le système nerveux ou encore sur ses propriétés anti-inflammatoires.

S’agissant de maladies neuro-dégénératives, l’objectif de cette thérapie par le venin est plus une stabilisation ou une amélioration de la condition du patient, que d’une guérison à proprement parler.

Toutefois, cette pratique est considérée comme controversée car elle questionne la principe du bien-être animal, notamment dans un contexte de protection accrue des abeilles.

Elle reste cependant confidentielle, notamment en raison de l’absence d’études scientifiques poussées sur le sujet.

Proctection piqure abeille

Il est à noter que cette pratique est très encadrée pour prévenir tout risque allergique, l’administration d’une trop grande quantité de venin, et pour empêcher tout effet secondaire néfaste pour la santé.

LIRE AUSSI >> L’apipuncture : une pratique controversée, entre guérison et bien-être de l’abeille

Ils partagent nos valeurs
M’informer de la disponibilité Vous serez informé par email lors de la disponibilité de l'offre. Merci de renseigner votre adresse e-mail.
E-mail Votre adresse sera uniquement utilisé pour vous contacter.